Notre Histoire

chamblyjournal-logo

Créer En État d’Urgence!

CHAMBLY – Ce qui devait être le plus beau jour de leur vie se sera avéré être leur pire cauchemar. Sarah Wernert, qui est d’origine française, est chanteuse et animatrice en chant prénatal. Elle est toujours en attente de sa carte de résidente permanente.

Elle et son époux Jean-Simon Labrosse, originaire de Chambly, ont fait appel plus tôt cette année à une sage femme pour mettre au monde leur petit Elohan.

Tout allait bien dans la semaine qui a précédé l’accouchement. Mais voilà que le moment venu, le bébé se présente par le siège. Panique générale et l’on doit se rendre au plus vite à l’hôpital. Ils ont choisi Saint-Luc, à Montréal, à la suggestion de leur sage femme qui leur avait dit qu’il y avait une possibilité d’y procéder à l’accouchement par le siège de façon naturelle.

«Certes, je n’avais pas été suivie par l’hôpital Saint-Luc mais jamais je ne me serais attendue à pareille aventure. Arrivant à l’hôpital à 3 heures du matin en plein travail, on me demande de quelle façon je vais payer l’accouchement. J’étais paniquée», raconte Sarah.

Jean-Simon, un peu désabusé par la situation, a tenté de demeurer Zen.

«Notre priorité était la naissance de notre enfant. C’est sûr que nous ne l’avons pas vécue comme nous l’aurions souhaité. Sans sa carte de résidente permanente, Sarah est considérée comme une étrangère. Nous n’avions pas prévu nous rendre à l’hôpital pour la naissance de notre fils. Et on se retrouve aujourd’hui avec une facture à payer de 12 000 $ avec les frais connexes. Ce qui m’a le plus attristé dans cette aventure, c’est le manque de tact avec lequel nous savons été traités. Élohan était à peine né qu’on nous demandait de régler la facture», poursuit-il.

Cette dette qu’ils ont contractée n’était pas planifiée dans leur budget. C’est dans cette situation qu’ils ont choisi de puiser dans leurs ressources créatives pour amasser des fonds.

Au final, cette aventure aura permis au couple d’accoucher en état d’urgence d’un autre rejeton, le disque, Elohan, Ce soir sur la lune.

Remplissez ce Formulaire et Recevez votre Coffret de Bienvenue Gratuit!

Recevez votre Coffret de Bienvenue Gratuit!

Remplissez le formulaire pour recevoir votre Coffret de Musique D’Elohan.

privacy Nous respectons votre vie privée et n'envoyons pas de spam.

Un Disque qui Apaise

Jean-Simon et Sarah ont dû puiser dans leurs ressources pour trouver un moyen de sortir de la dèche. Ils ont mis deux mois à mettre sur pied leur projet de CD pour financer la dette encourue par l’accouchement de leur enfant. Le Chamblyen Steve Trottier leur a prêté sa maison transformée pour l’occasion en studio d’enregistrement.

Le CD contient une dizaine de pièces de musique et de chansons relaxantes et des berceuses. On y découvre la voix sublime de Sarah. Les paroles de certaines œuvres sont chantées en langage Boréalie, une forme de langage phonétique exprimant la musique dans son essence première.

«Ce langage a pour but de toucher l’imaginaire, le cœur et l’intuition, pour nous amener à reprendre contact avec notre enfant intérieur», explique Jean-Simon.

Jean-Simon est guitariste et compositeur au sein de la formation Golden Tan Djova qui s’est produite à de nombreuses reprises à Chambly. Le 10 novembre, dans le cadre d’un 5 à 7 anniversaire, le public pourra entendre live la musique du CD Elohan au commerce Pour une planète verte à Chambly. Il y a douze autres points de vente pour le CD en région dont Chez Trottier, et Mère Hélène.

Elohan, Ce soir sur la lune est le quatrième album auquel collabore le guitariste Jean-Simon Labrosse. Il en a déjà enregistré trois avec Golden Tan Djova.

Le site internet www.elohan.ca a également été créé dans la foulée de la mésaventure du couple. On peut y retracer le parcours de leur histoire et voir le making of de leur cd.

Elohan, Le Making of de : Ce Soir sur la Lune

«Aujourd’hui, avec le recul, je pense que notre histoire nous aura permis de créer une œuvre qui autrement, n’aurait pas pu voir le jour. C’est le premier disque que Sarah et moi faisons ensemble. Quand cette tuile nous est tombée sur la tête, nous étions très abattus. Nous avons choisi de prendre cette situation et de trouver des solutions pour en tirer quelque chose de positif. S’apitoyer sur son sort et ne rien faire, contribue à te sentir encore plus mal dans ta peau.

Nous avons choisi de tirer le meilleur de cette expérience, en partageant nos créations et notre vécu face à une grossesse bercée de chant et de musique. La réponse des gens est excellente jusqu’à présent, mais il nous reste encore beaucoup de chemin à parcourir», conclut Jean-Simon

Merci au Journal de Chambly pour la diffusion de notre histoire

Sarah Marie, Jean-Simon

et

Elohan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *